Le yoga: un compagnon de route

Le yoga: un compagnon de route

Le yoga, un compagnon de route. Le yoga est un compagnon de route, fidèle mais discret. Il ne prend jamais l’initiative, il me laisse faire le premier pas, il me laisse aussi me tromper. Lorsque je suis de mauvaise humeur, il me laisse ronchonner, il ne me force pas, il ne m’étouffe pas. Mais, il suffit que je m’ouvre, même rien qu’un peu, alors il m’apprivoise. Avec toute la délicatesse, la pudeur, la dignité du monde, il me traverse de son message subtil et abstrait mais savoureux. Tellement subtil qu’il me faut parfois des années pour le saisir pleinement. Mais du jour où ce message est saisi, il délivre en moi son lot de plénitude, de transcendance, de pureté et d’universel et à ce moment précis je comprends que c’est là, que c’est ça. C’est la vie. Je ne vois rien d’équivalent dans ce monde. J’ai trouvé mon truc ! Ma voie ! Mon inspiration ! Mon véhicule vers moi-même et lorsque je me trouve, je trouve le tout. Le yoga ne triche pas, tant que tu triches, le yoga ne te touche pas. Lorsque enfin tu baisses les armes et tu t’ouvres à la vie alors tient toi près ! Le yoga est l’une des meilleures choses qui me soient arrivées dans ma vie. D’ailleurs, ce n’est pas le yoga en lui-même mais ma rencontre avec lui, ma pratique. Lorsque je suis ouverte, prête, relâchée, il m’offre tellement, bien plus que ce que j’aurais pu désirer. Ce n’est pas juste une pratique corporelle, c’est une voie puissante, entière, complète, douce et juste vers soi, vers l’accomplissement, l’acceptation, l’éveil. Il est difficile de parler du yoga. Le yoga ne se dit pas, il se vit    ».

Laisser un commentaire